Entretenir un toit shingle

Le temps des toitures avec des couvertures traditionnelles est révolu. Désormais, les industries ancrées dans le domaine de la construction proposent toute une gamme de matériaux innovants, conjuguant à la fois design et performance. Le zinc, le cuivre, l'acier, le PVC, le verre, le béton, le polycarbonate, ce sont quelques exemples de plaques de toitures mis en vente sur le marché. Dans cet article, nous nous sommes intéressés à la toiture en shingle. Retrouvez aux travers de ces quelques paragraphes, tout ce qu'il faut savoir sur ce matériau ainsi que son entretien.

Les agressions récurrentes du shingle

Le shingle est un matériau qui fait partie de la famille des bardeaux asphaltés. Une toiture en shingle est constituée de 2 couches de feuilles de feutre entre lesquelles des verres sont entreposés. Cela étant afin d'assurer souplesse et rigidité. Se déclinant sous plusieurs coloris, le shingle fait partie des plaques de toitures qui connaissent un véritable engouement. Mais si le shingle est un matériau très tendance, il présente aussi des inconvénients. Il est souvent sujet à l'apparition de végétations, des mousses et de l'humidité. En effet, le shingle retient l'eau entre les feuilles de feutre. Ces débris et détritus risquent de devenir dangereux au fil du temps, sans entretien préalable. Le toit risque de s'effondrer, car la structure est endommagée.

Les deux opérations de rénovation

Il est recommandé de procéder à un nettoyage une fois par an. Cela étant pour enlever les déchets qui peuvent être à l'origine de la dégradation de la toiture dont : les feuilles, les lichens, les mousses, etc. L'entretien de votre toiture en shingle va vous permettre par la même occasion de vérifier l'étanchéité, l'aération des conduits, le degré d'obstruction des gouttières et de l'ampleur de la dégradation.

Le nettoyage de la toiture

La première opération dans le cadre de la rénovation de votre toiture consiste à la nettoyer. Pour cela, vous pourrez faire appel à un couvreur ou effectuer la tâche par vos propres moyens. Vous n'aurez besoin que de quelques accessoires ou équipements spécifiques pour aspirer les détritus. Une fois le nettoyage terminé, vous pourrez procéder aux travaux de réparation si vos plaques en shingle sont endommagées. Pour cela, faire appel à un professionnel est recommander. Il viendra couvrir l'ancien toit avec des plaques métalliques ou une nouvelle plaque en shingle selon vos besoins.

Le coating

La deuxième méthode de rénovation d'une toiture en shingle consiste à faire du coatings. Le procédé consiste à reteindre la toiture si cette dernière a des couleurs passées. Le coating, par la même occasion, vise à remettre à niveau l'isolation de la toiture. À titre informatif, sachez que la méthode du coating est fortement déconseillée au toit en shingle même si la reteinte garantit une étanchéité de la toiture.