Qu’est-ce qu’une toiture en bac acier ?

Les toitures en bac acier sont de plus en plus souvent utilisées en architecture contemporaine. Mais elles servent également à protéger les bâtiments commerciaux et industriels. Ces toitures peuvent être arrondies, à forte ou faible pente et se présenter sous différentes formes et coloris.

Définition du bac acier

En fait, les maisons individuelles des particuliers portent ce nom, car elles sont recouvertes de plaques en acier. Il en existe 3 sortes sur le marché :
  • Le modèle pour imiter la forme des tuiles ;
  • Les plaques ondulées ;
  • Les modèles en forme de U pour optimiser le maintien.
Pour recouvrir toute la surface de la toiture, les plaques sont attachées les unes aux autres. Elles sont disponibles en plusieurs épaisseurs et leurs longueurs peuvent atteindre les 8 m. Leur largeur oscille entre 0.6 m et 1.10 m. Pour faire face aux intempéries, elles sont traitées contre la corrosion et sont soit zinguées, laquées ou galvanisées. Les modèles laqués se déclinent en plusieurs couleurs ; gris, rouge, vert…

Avantages et inconvénients des toitures en acier

Ce matériau est de plus en plus sollicité, car il présente de nombreux avantages :
  • résistant ;
  • léger ;
  • esthétique ;
  • design moderne.
Les toitures réalisées à partir de ce matériau ne pèsent que 5 kg/m2. Elles sont donc idéales pour les charpentes en rénovation ou légères. Ces toitures peuvent durer jusqu’à une centaine d’années. Elles sont en effet étanches et incombustibles. De plus, elles ont une bonne robustesse face aux champignons et mousses. L’eau de pluie coule aisément sur les plaques et ne s’infiltre pas au travers. Les plaques nervurées sont très esthétiques et épousent à la perfection les toitures en courbe ou en pente. La variété des formes et couleurs permet de choisir la toiture qui convient tout en respectant les règlements d’urbanisme. C’est également une toiture facile à poser.

Cependant, ces toitures présentent tout de même quelques inconvénients : elles sont en effet sensibles à la pollution. Si l’habitat se trouve en bord de mer ou dans une zone industrialisée, le sel marin et les fumées fragilisent le matériau. Les toitures disposent d’une isolation moyenne, aussi bien phonique que thermique. Pour faire face aux problèmes de condensation, elles peuvent être parées d’un feutre anti-condensation. Avant de poser ce type de toiture, vous devez vous tourner vers la mairie, car la réglementation est stricte et ces modèles ne sont pas tolérés dans toutes les villes.

Les prix d’une toiture an acier

La toiture dite à bac simple peau représente la solution économique. C’est en effet le modèle le moins cher du marché. Les tarifs démarrent à partir de 10 euros/m2. Les modèles équipés d’un feutre anti-condensation tournent autour des 18 euros/m2. Les toitures à double peau sont disponibles à partir de 25 euros/m2. Les modèles équipés d’un joint debout démarrent à 30 euros/m2. Les prix des toitures équipés de doubles peaux oscillent entre 25 et 30 euros/m2. Ces prix varient en fonction des accessoires ajoutés (faîtières, fixations..)